La culture du chanvre Sativa

La culture du chanvre Sativa

Le chanvre Sativa, est une grande plante peu exigeante et robuste, dont la tige monte à des hauteurs de 2 à 5 mètres, avec de belles et longues feuilles vertes allongées… Qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à celle du cannabis. Mais ne vous y trompez pas, la culture du chanvre Sativa dont nous allons parler dans ce billet est parfaitement légale en France.

La culture du chanvre Sativa

 


De la graine et jusqu'à vous :

Le chanvre, c’est le nom français, le nom latin, est cannabis. Mais il y a plusieurs cannabis comme nous l’avons déjà vue ici. Le chanvre est cultivé pour de multiples usages, sa fibre, sa graine ou ses inflorescences. (à forte concentration en cannabinoides, dont notre fameux CBD)

Semences

Attention, lorsqu’un agriculteur, souhaite se lancer dans la culture du chanvre en France ou en Europe, il doit se soumettre à la réglementation en vigueur, qui n’autorise que les variétés de chanvre développant un taux de THC inférieur à 0,2 %. Ainsi, seules les semences certifiées seront autorisées. Des contrôles sont régulièrement effectués par les autorités, afin de s’assurer que ne puissent être mis en culture des semences dont le taux de THC serait supérieur à la limite autorisée. Ces semences autorisées ont été développées dans les années 1970 par L’INRA (Institut national de la recherche agronomique).

Le semis

Le chanvre est semé de début avril à mi-mai selon les régions, dans un sol bien réchauffé par les rayons du soleil. La graine va être déposée à environ 2 cm sous terre, avec un espacement d’une quinzaine de centimètres entre chaque plant. Il faut plus de 45 kg de graines pour ensemencer 1 ha de culture. Ainsi, si nous voulions recouvrir un terrain de football (0,7 ha) de chanvre Sativa, un peu plus de 30 kg de graines nous serait nécessaires. 

La récolte

Les semaines ont passé, les plants ont atteint une bonne hauteur et la floraison à eu lieu depuis 15 à 20 jours. Il est temps de récolter ! La fauche à généralement lieu entre les mois d’août et septembre, toute la plante y passe, la tige, mais aussi la graine appelée chènevis. Couper ces tiges très résistantes n’est pas une mince affaire, et du matériel spécifique sera nécessaire. D’énormes et coûteuses moissonneuse-batteuses sont ainsi déployées dans les champs, la récolte est lancée ! Chaque partie du chanvre connaîtra une destinée et un traitement diffèrent. Dans un prochain article, vous saurez tout sur ce dont il adviendra de la tige, de la graine, ou des fleurs.