Et si le CBD pouvait vous aider à être en bonne santé et à maintenir votre homéostasie ?

Le CBD peut avoir de multiples actions sur le corps humain. Le chanvre (Cannabis Sativa) dont est issu le CBD, est considéré comment étant l'une des premières plantes domestiquée par l'homme au Néolithique. Cultivé pour ses fibres, ses fleurs, ou ses graines, il avait une place de premier plan dans la pharmacopée durant plusieurs millénaires, avec notamment la réputation de favoriser une bonne santé, en participant par différents processus à l'homéostasie du corps.

Homéostasie & CBD


Qu'est-ce que l'homéostasie ?

L'homéostasie est un processus permettant à l'organisme de maintenir son équilibre interne, et donc une bonne santé, alors que l'environnement externe varie perpétuellement. Chez l'être humain, et les différents mammifères, un grand nombre de processus sont en action permanente et conjointe afin de permettre le bon fonctionnement de l'organisme. Cette tâche est complexe, car le corps fait face à différents facteurs externes variables, comme la température, les facteurs de stress, l'alimentation, etc.

L'exemple le plus parlant est la température extérieure. Lorsqu'il fait très froid, l'organisme va devoir lutter afin de maintenir sa température et ne pas tomber en hypothermie. Différents récepteurs vont signaler au cerveau qu'il fait froid, et qu'il doit agir. En réponse le cerveau va provoquer une vasoconstriction, une augmentation de la pression artérielle, avec pour effet une réduction des pertes de chaleur, l'homéostasie est maintenu, le système a joué son rôle.

Lors d'un stress important, générant de l'anxiété, par exemple un examen ou un entretien d'embauche le corps réagit en libérant certaines hormones, dont l'adrénaline qui vont augmenter la fréquence cardiaque, et la tension artérielle, mais aussi la température corporelle et les niveaux de vigilance, en réponse à la situation.

Ces exemples illustrent la manière dont les paramètres internes de votre corps peuvent fluctuer en réaction à des événements extérieurs. 5 millions d'années d'évolution ont permis au corps humain de gérer efficacement les événements extérieurs afin de maintenir un fonctionnement optimal.

Le système endocannabinoïde

Le système endocannabinoïde (SEC) est un système présent chez tous les mammifères, découvert dans les années quatre-vingt. Il est l'objet d'un nombre incalculable de recherches tant son fonctionnement et ses effets sur l'organisme sont capitaux. Des études ont identifié des récepteurs, des ligands et des enzymes associés au système endocannabinoïde dans tout le corps, allant du système nerveux, au système immunitaire et digestif, en passant par les tissus et dans bien d'autres parties de l'organisme. Le SEC joue un rôle fondamental dans la physiologie corporelle, car il aide les autres systèmes à maintenir un état d'équilibre essentiel, l'homéostasie.

Les résultats de recherches suggèrent que le système endocannabinoïde intervient dans la régulation de l'inflammation, de l'appétit, de la douleur, de l'anxiété, du métabolisme, etc.

Sa structure est la suivante, il possède 3 composantes principales :

  • Des récepteurs cannabinoïdes présents dans tout le corps dont le cerveau et l'axe nerveux, mais aussi sur de nombreuses cellules du système immunitaire. Ces récepteurs sont appelés CB1 et CB2, TRVP 1 et 2, ainsi que GPR 18, 55, et 119.
  • Le SEC synthétise dans le cerveau des endocannabinoïdes comme l'anandamide, qui se lient aux récepteurs cannabinoïdes cités plus haut.
  • Certaines enzymes vont venir décomposer les endocannabinoïdes, une fois ceux-ci utilisés.

Le système endocannabinoïde est donc un système de signalisation qui joue un rôle important dans la régulation de l'équilibre du corps humain, mais également chez tous les vertébrés. Il est impliqué dans de très nombreuses fonctions, comme le développement et la plasticité neuronale, la régulation de l'appétit, la fonction immunitaire, le métabolisme et la régulation énergétique, la cognition, la douleur, la mémoire, le sommeil, etc.

Ainsi, sa dérégulation est associée à des situations physiopathologiques. Depuis le début des années 2000, le Dr Ethan Russo, grand spécialiste des bienfaits du cannabis thérapeutique a élaboré la notion de "déficit en cannabinoïdes". Selon lui beaucoup de maladies pourraient être dues à une déficience du système endocannabinoïde. Des études ont montré que dans certaines maladies, comme les cancers, les maladies intestinales ou cardiaques, la douleur chronique et le stress post-traumatique, le SEC était modifié. Ainsi, l'apport extérieur de substances comme le CBD (cannabidiol), et d'autres cannabinoïdes provenant du chanvre (Cannabis Sativa) vont pouvoir moduler le système endocannabinoïde en le stimulant. Plusieurs théories soutiennent également que les cannabinoïdes pourraient rétablir un équilibre dans le corps, corriger ou améliorer les symptômes, voir ralentir la progression de la maladie. Il est également important de ne pas sur-stimuler le système endocannabinoïde en respectant toujours les préconisations d'utilisation de l'huile de CBD consommée.

.

Le CBD

Le cannabidiol (CBD) est une substance issue du chanvre (Cannabis Sativa), que l'on trouve en abondance au niveau des fleurs, et non les graines de la plante. C'est le phytocannabinoïde (cannabinoïde provenant de la plante) dont la teneur est la plus importante dans cette variété. Dans la variété Cannabis Indica, c'est le THC (psychotrope, et illégale en France), qui sera prédominant. L'huile de CBD, est connue pour ses effets sur le système endocannabinoïde, elle agit notamment sur le stress et l'anxiété, l'inflammation, la douleur et le sommeil. Le CBD, ne crée pas de dépendance contrairement au cannabis récréatif riche en THC, et ne produit pas d'effets stupéfiants.

La différences entre CBD et THC

Pendant de nombreuses années, le Cannabis n’a été associé qu'au THC, un phytocannabinoïde ayant des effets psychotropes sur l'organisme. C'est la variété Cannabis Indica qui est utilisée par les réseaux de distribution illégaux de cannabis récréatif, et interdit par la loi. Pourtant il existe dans la plante de cannabis plus de 146 cannabinoïdes, THC comprit. La variété utilisée pour produire le CBD (cannabidiol) ou le chanvre destiné à une autre utilisation, est le Cannabis Sativa, dont la teneur en THC est quasi nulle, et obligatoirement inférieur à 0,2 % comme indiqué par les textes de loi. Les produits vendus devront toujours contenir une quantité de THC inférieur à cette norme, sous peine d'être détruite. Les produits que nous vous conseillons, ne contiennent pas de THC, pour plus de sûreté. L'huile de CBD, et les autres produits en contenants, permet donc de bénéficier de toutes les propriétés intéressantes pour la santé du chanvre (Cannabis Sativa), sans les effets néfastes du THC.

CBD et homéostasie

Les produits à base de CBD ont la capacité de stimuler l'activité des récepteurs, normalement sensibles au endocannabinoïdes (produit par le corps lui-même), ils permettent également d'inhiber l'activité de l'enzyme FAAH, qui est responsable de la décomposition de l'anandamide. Le CBD va également se lier aux récepteurs TRPV1 qui jouent un rôle majeur dans la régulation de la température, la douleur et l'inflammation. Cette union permet également une augmentation de la sécrétion d'anandamide. La prise d'huile de CBD peut donc favoriser une activité endocannabinoïde saine.

Quel produit au CBD choisir ?

Il existe de nombreux produits au CBD, et il est parfois difficile de savoir lequel choisir pour soutenir son SEC. Chez Kannabay, nous vous recommandons les huiles de CBD, riche en cannabidiol, mais contenant également d'autres phytocannabinoïdes comme le CBG, CBN, etc. L'idéal est de choisir une huile à large spectre, qui contiendra tous les phytocannabinoïdes, ainsi que les terpènes et les flavonoïdes du chanvre afin de pouvoir bénéficier de l'effet entourage dont l'action est plus intense. Les huiles ont l'avantage d'être faciles d'utilisation, et d'avoir une action rapide sur les récepteurs du SEC, en imitant l'action des endocannabinoïdes du corps.